Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Actualités 2013 > Emplois d'avenir : le Conseil général s'engage.

Emplois d'avenir : le Conseil général s'engage.

le 9 avril 2013

Jean Arthuis, Président du Conseil général et Corinne Orzechowski, Préfète de la Mayenne ont signé officiellement les premiers contrats Emploi Avenir mis en place au sein de l’Institution.

Les emplois d'avenir

Dans le domaine de l’emploi, la Mayenne continue de donner des signes de fragilité avec un taux de chômage qui atteint désormais 6,9% de la population active, ratio en nette progression par rapport à l’an passé. Effet mécanique de cette hausse du chômage, les ménages allocataires du RSA (Revenu de Solidarité Active) sont en progression (+3,4 % depuis le 1er  janvier 2012), une progression qui s’est brutalement accélérée depuis la rentrée de septembre 2012. Les premières victimes de dégradation de l’emploi sont les jeunes sans qualification. Les moins de 25 ans représentent 19,1 % des demandeurs d’emplois.

Ainsi, répondant à une exigence morale tout autant que sociale, le Conseil général de la Mayenne a décidé de se saisir du dispositif des « emplois d’avenir » avec la création de 30 postes affectés au sein des directions des routes et des bâtiments, de l’environnement et de la  prévention des risques, de l’enseignement, des finances, de l’administration générale et de  l’informatique. A ce jour, 17 postes sont pourvus  dont 6 en RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé).

« Nous voulons proposer à des jeunes, non seulement un emploi, mais aussi et surtout une formation et une qualification à des métiers spécifiques qui leur permettront ensuite de garder cet emploi ou d’aller sur le marché du travail dans le secteur marchand »,  a indiqué Jean Arthuis, président du Conseil général.

Ce dispositif mis en œuvre, en étroite collaboration avec Pôle Emploi, la Mission locale et Cap Emploi, permet au Conseil général de proposer à des jeunes âgés de 16 à 25 ans, pas ou peu diplômés.  L’État finance 75 % du salaire brut à hauteur du SMIC pour les employeurs du secteur non marchand.

Qui est concerné ? 

  • Les jeunes de 16 à 25 ans peu ou pas diplômés (CAP/BEP), en recherche d'emploi et qui ne suivent pas de formation ;
  • les travailleurs handicapés de moins de 30 ans en difficulté pour trouver un emploi ;
  • à titre exceptionnel, les jeunes ayant au maximum un bac +3, qui vivent dans une zone urbaine sensible (ZUS), une zone de revitalisation rurale (ZRR) ou en outre-mer et qui ont été en recherche d'emploi pendant 12 mois au cours des 18 derniers mois ;
  • les étudiants boursiers de 25 ans ou plus  qui souhaitent devenir professeur .

Plus d'informations

 

 

 

 

www.lesemploisdavenir.gouv.fr